Témoignages cycle 3

Raju, 12 ans, prostituée. Inde

Depuis quatre ans, je gagne de l’argent en couchant avec des touristes. Ils me paient entre 80 cents et 3,20 euros par jour et me font parfois des cadeaux. J’ai déjà eu une montre et des vêtements pour ma famille. Un Français a même promis de m’acheter un vélo. Il faut juste être gentille et les laisser faire ce qu’ils veulent. Je vis dans un bidonville de Pentakata, à Puri, avec ma mère, mon frère et mes deux soeurs. Si je n’allais pas avec des étrangers, ma mère serait obligée de le faire pour nous faire vivre. J’ai beaucoup pleuré les premières fois, car ça me dégoûtait et c’était douloureux. Maintenant, je le fais sans y penser, c’est une habitude. Ici, je n’ai pas d’avenir. J’espère qu’un touriste finira par m’emmener avec lui. Comme ça, je trouverai du travail et enverrai de l’argent à ma mère. »

page 44 de Le travail des enfants, M. Hélary, Milan Jeunesse, 2009

Bernadette, 14 ans, prostituée. Ghana

J’ai vécu dans un petit village jusqu’à l’âge de 12 ans. Mon père est mort et ma mère ne gagnait pas assez pour s’occuper de moi. Alors, elle m’a envoyée à la ville. J’ai commencé comme porteuse près des marchés, mais les objets étaient très lourds et je gagnais moins de 2 euros par jour. Une copine m’a dit que je pourrais gagner jusqu’à 35 euros par soir en couchant avec des hommes. Alors je suis allée voir la propriétaire d’un bordel et j’ai eu mon premier client à 12 ans. Certaines nuits, je couche avec cinq, six, huit hommes. C’est affreux. Je pleure beaucoup.

Mes copines se droguent pour tenir, mais moi, je n’aime pas ça. Je prends 5 dollars quand ça va vite, 10 dollars quand ça dure une demi-heure ou une heure. Je verse 10 dollars à la propriétaire pour avoir une chambre. J’envoie ce qui me reste à ma mère. Elle ne sait pas ce que je fais. Je ne vois pas comment arrêter. »

Le travail des enfants, M. Hélary, Milan Jeunesse, 2009

Powered by WordPress